ATHENES: UN SIGNAL FORT

Publié le

Communiqué de Jean-François Touzé, Président de la NDR, conseiller régional d'ile-de-France

Les graves émeutes qui agitent depuis quelques jours Athènes et plusieurs villes de Grèce ne relèvent en aucune manière, comme voudrait le faire croire certains commentateurs, d’on ne sait quelle spécificité hellénique.

Elles témoignent bien au contraire d’une montée en puissance des organisations d’extrême gauche en Europe et dans l’ensemble du monde occidental. Ces organisations qui ont fait, depuis longtemps, au nom de l’anticapitalisme et d’un néo-internationalisme radical, leur jonction avec les groupes tiers-mondistes, mais aussi, par antisionisme, avec les islamistes et parfois, pour les mêmes raisons, avec l’extrême droite révolutionnaire, constituent pour nos sociétés de libertés et nos nations occidentales, une menace mortelle.

En France, l’institutionnalisation d’une extrême gauche à façade électorale ne doit pas faire oublier les liens qu’elle privilégie avec ce qu’il convient d’appeler désormais l’ultra gauche, elle-même en relation étroite avec certains groupes qui structurent la vie de ces cités désormais interdites à la police républicaine. L’actuel débat qui anime le PS sur ses alliancabilités montre bien qu’un NPA peut, par ailleurs, devenir demain un interlocuteur crédible pour une gauche déboussolée.

Les évènements d’Athènes doivent être pour nous un signal d’alarme.

Commenter cet article