GARE SAINT LAZARE: TROP C' EST TROP

Publié le

La énième grève qui paralyse la gare Saint Lazare et a entraîné sa fermeture ce mardi doît être condamnée par tous les démocrates. Le droit de grève ne peut, en effet, pas être confondu avec la prise d'otages que certain syndicats radicaux pratiquent au quotidien.

La sécurité des cheminots, des voyageurs et de l' ensemble de nos compatriotes doit être assurée par les forces de police et de protection des réseaux auxquelles doivent être donnés tous les moyens de remplir leurs missions, en particulier face à la racaille qui perturbe le fonctionnement des trains, RER et métros, et multiplient les agressions, petites ou grandes.

Mais les franciliens attendent aussi des pouvoirs publics qu'ils fassent respecter le droit des Français de se déplacer librement et sans entraves.

Jean-François Touzé président de la NDR, conseiller régional d'Ile de France

Commenter cet article