INDISPENSABLE REPRESSION

Publié le

Communiqué de Jean-François Touzé, Président de la Nouvelle Droite Républicaine, Conseiller régional d'Ile de France

La Guadeloupe est désormais en situation insurrectionnelle.

Bien des erreurs ont, certes, été commises ces dernières semaines par le Gouvernement et en particulier par le secrétaire d’Etat Yves Jégo. Bien des questions posées depuis des dizaines d’années sont hélas restées sans réponse. Le temps viendra inévitablement pour les Antilles françaises d’évolutions économiques et institutionnelles.

Pour l’heure, les pouvoirs publics confrontés à la sédition doivent faire preuve de la plus grande fermeté et se montrer implacables dans la répression des actes de pillages, de violences et de tentatives de meurtres commises contre les représentants de l’ordre républicain.

Si les émeutes n’étaient pas rapidement réprimées, la contagion, inévitablement, gagnerait la Martinique et sans nul doute la Métropole. Le voyage qu’entreprend Olivier Besancenot en Guadeloupe est, à cet égard, significatif d’une volonté de « nationaliser » une insurrection qui pourrait demain faire tache dans les banlieues de l’Hexagone ou la capacité de l’Etat à faire face a valeur de test.

En Guadeloupe, l’ordre public doit être rétabli au plus vite, sans faiblesse ni vaine sensiblerie. Il en va de l’autorité de l’Etat et, à terme, de la paix civile sur l’ensemble du territoire national.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article