D'UN SANGATTE, L'AUTRE

Publié le

Communiqué de la Nouvelle Droite Républicaine

C’est une réédition de la journée des dupes que vient de nous jouer Eric Besson à Calais.

Se présentant comme le garant de la loi républicaine et de la volonté d’en finir avec l’extraterritorialité de la « zone des dunes », le ministre de l’immigration qui a, sans doute oublié qu’il était aussi celui de l’identité nationale, a, dans les faits, purement et simplement abdiqué sous la double pression des associations d’aide aux migrants et de la commission de Bruxelles.
La « jungle » avait remplacé le camp de Sangatte en voyant le nombre de ses squatters multiplié par quatre. Des « Centres d’Aide aux Demandeurs d’Asile » (CADA) remplaceront la jungle avec, bien sur, les mêmes conséquences exponentielles.
Et, pour les calaisiens, ce sera toujours l’enfer de l’insécurité chronique et de la promiscuité ave cette « misère du monde » qu’un premier ministre socialiste se refusait, il y a bientôt vingt ans, à accueillir sur notre sol national.

Commenter cet article