QUAND LA MENACE SE PRECISE...(2)

Publié le

par Jean-françois Touzé président de la Nouvelle Droite Républicaine, conseiller régional d'Ile-de-France

Les Iraniens ont donc réélu « triomphalement » Ahmadinejad. Les choses sont  ainsi claires, débarassées de l'illusion cosmétique qu'aurait constituée l'élection de Moussavi.
La République Islamiste continuera donc  sans complexe, sans artifices sans fard sa politique de menace constante à l’égard d’Israël d’abord, de l’Occident tout entier ensuite.

Il ne s'agit pas de se focaliser sur le fait de savoir si ces élections on été truquées ou ne l'ont pas été. Ce serait confondre l'accesoire avec l'essentiel.
L'essentiel c'est que la réélection du sinistre Ahmadinejad qui survient au moment où se multiplient les pressions sur l'etat hébreux et où l'administration Obama semble s'éloigner de toute référence civilisationnelle, témoigne, s'il en était besoin, de la volonté eschatologique du régime iranien et de son guide suprème, de poursuivre sur la voie de l'antisionisme destructeur, du négationisme, de l'anti-occidentalisme belliqueux et de la nucléarisation militaire.

Notre civilisation judéo-chrétienne est bel et bien, cette fois, à la croisée des chemins.

Plus que jamais notre solidarité avec Israël doit s'exercer.

Plus que jamais le monde occidental doit s’organiser.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article