IDENTITE NATIONALE: ASSEZ DE MOTS, DES ACTES!

Publié le

Communiqué de Jean-François Touzé, porte parole de l'Alliance pour les libertés, conseiller régional d'Ile de France

Sans qu’il soit nécessaire d’évoquer son évidente instrumentalisation électorale, à quatre mois des Régionales, le débat sur l’identité nationale lancé par Eric Besson, rappelle fâcheusement les discussions sans fin des Byzantins alors même que les Turcs étaient aux portes de la Ville.
La France, à la fois principe spirituel et plébiscite de tous les jours, souvenir de ce que nous avons fait ensemble et désir d’ en faire encore, selon la définition que donnait Renan de la nation, n’attend pas de l’Etat qu’il suscite ces « mots que l’on met lorsque la chose n’y est pas» , mais bien que soient prises enfin les mesures indispensables à la défense des principe sur lesquels se fondent, notre cohésion nationale, nos libertés, notre sécurité et notre mode de vie, à la promotion des valeurs judéo-chrétiennes qui sont notre ciment, à la sauvegarde de la laïcité qui est le bouclier de notre république, et au rappel de notre appartenance à ce monde occidental au sein duquel doit s’accomplir notre destin civilisationnel.
Les défis majeurs posés par l’effondrement de tous les repères nationaux –instruction publique, service militaire, éducation civique et morale , apprentissage de notre Histoire et connaissance de nos symboles patriotiques- ainsi que par la démesure des flux migratoires nous placent aujourd’hui en état d’urgence nationale qui ne laisse aucune place à la diversion d’un débat factice dont tout nous pousse à croire qu’il sera sans lendemain et sans effet, accentuant ainsi la confusion, le désarroi et l’angoisse dans lesquels sombre un nombre croissant de nos compatriotes.
« Au commencement était le Verbe … Et bien non, au commencement était l’action ». La sentence de Faust reprise par Charles De Gaulle en exergue du « fil de l’épée » pourrait inspirer utilement Nicolas Sarkozy.
Ce n’est pas d’un débat dont la France a besoin mais d’un élan civique organisé et concret.

Ce n’est pas d’un débat dont les Français ont besoin mais de volonté et de décisions

 

Site de l'Alliance pour les libertés:link

Commenter cet article