TRANQUILLITE NATIONALE?

Publié le

marseille-algeriePar Jean-François Touzé, porte parole de l’Alliance pour les libertés.

Les émeutes qui se sont produites ce weekend sur le Champ de Mars à Paris suite à l’annulation d’une opération publicitaire choquante et stupide, comme celles qui ont éclaté dans de nombreuses villes de France dont Lyon et surtout Marseille après le match de football Egypte/ Algérie, témoignent, s’il en était besoin, du décalage croissant entre le discours et les actes.

Pas une semaine sans que la « tranquillité nationale » que Brice Hortefeux entend défendre ne soit brisée par ce qui s’apparente désormais à une véritable « guérilla urbaine », de mieux en mieux orchestrée et de plus en plus encadrée, violences organisées qui viennent s’ajouter aux manifestations « spontanées » de la racaille et à la délinquance quotidienne qui touche des pans de plus en plus larges  de notre pays.

« Assez de paroles des actes » écrivions- nous voici quelques jours. Le moment est venu pour le Président de la République de faire la preuve qu’il existe, au sommet de l’Etat une volonté d’agir et de prendre les mesures qui s’imposent pour rétablir l’ordre républicain sur l’ensemble du territoire national. Les Français – et surtout ceux qui ont voté en 2007 pour Nicolas Sarkozy- attendent de leur Président qu’il agisse afin que son remarquable discours patriotique prononcé la semaine dernière dans le Vercors ne reste pas comme tant et tant de « paroles verbales»   lettres mortes.

Il est toujours plus tard qu’on ne le croit. Les drapeaux algériens qui flottaient sur Marseille samedi sont là pour nous le rappeler. Ce qui est en cause aujoudr’hui, ce n’est plus « seulement»  la sécurité des personnes et des biens. C’est à terme  notre sécurité nationale et notre existence en tant que pays libre et occidental.

Commenter cet article